club mouche lozerien Forum Index

club mouche lozerien
Forum consacré à la pêche à la mouche en Lozère

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 BIENVENUE  
Pour nous contacter forumcml48@gmail.com                                                    Lien partenaire:                   mouche de pêche artificielle

NO KILL
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    club mouche lozerien Forum Index -> Discussions,billets d'humeur,culture. -> J'aime
Previous topic :: Next topic  
Author Message
BZH
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 3,836
Localisation: LANDERNEAU SUR ELORN

PostPosted: Mon 29 Feb - 19:22 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
http://www.naturellement-peche.info/meditations-sur-la-peche/no-kill-de-la-…  A lire absolument.
_________________
BZH


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Mon 29 Feb - 21:58 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Le no kill et rien que le no kill
Il faut proteger les poissons et tant pis pour la photo


Back to top
BZH
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 3,836
Localisation: LANDERNEAU SUR ELORN

PostPosted: Tue 1 Mar - 20:06 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Tu as raison Patrick. J'ai réduit mes prises de photos de poissons. Il faut les laisser dans l'eau, c'est l'inverse de nous. Mettons-nous à leur place, nous comprendrons assez vite comment marche  leur respiration.
_________________
BZH


Back to top
DUF48
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 2,810
Localisation: LE ROUVE/FONTVIEILLE

PostPosted: Wed 2 Mar - 17:46 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Merci Roland pour cet article. moi aussi j'essaie de faire gaffe pour les photos. L'idéal est de ne pas toucher
le poisson et faire en sorte qu'il reste dans l'eau. d'où l'importance de l'épuisette et d'un APN sous marin.
Le no kill oui mais cela ne m'empêchera pas cette année de prendre une truite pour mon épouse, celles de
LA MIMENTE sont délicieuses.
_________________
"il y a, dans notre vie, deux buts à atteindre: d'abord obtenir ce que nous voulons; ensuite, nous en réjouir. Seuls les plus intelligents parviennent au second "


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Wed 2 Mar - 21:34 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

BZH wrote:
Tu as raison Patrick. J'ai réduit mes prises de photos de poissons. Il faut les laisser dans l'eau, c'est l'inverse de nous. Mettons-nous à leur place, nous comprendrons assez vite comment marche  leur respiration.


Je ne me risque pas de mettre a leur place pour me faire bouffer par Duf😤😭


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Sat 5 Mar - 13:39 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Bonjour une petite reflexion autour du no kill:
Que veut dire no kill raisonné?
Mon opignon est que le no kill raisonné n existe pas il vaut mieux parler de prelevement raisonné.
Est ce que le prelevement raisonné est l avenir?
Pour ma part si un pecheur ne preleve qu un poisson par an sur la meme riviere cela ne represente pas grand chose.
Mais si cette action est repétée par 500 pecheurs sur la periode d ouverture cela est deja plus embetant pour ke cheptel de ladite riviere.
Qu en pensez vous
No kill ou prelevement raisonné?


Back to top
DUF48
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 2,810
Localisation: LE ROUVE/FONTVIEILLE

PostPosted: Sat 5 Mar - 15:31 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Cette action n'est pas répétée par 500 pêcheurs, cela se saurait
quant tu penses que l'année passée sur 120 ml de rivière sur la Mimente
on a compté 580 truites,
la Mimente fait 25 km soit 208 portions soit 208 x 580 = 120640 truites
prélèvement d'1 truite par pêcheur soit 500 truites pour 120640
il en reste 1200 140 truites. Dérisoire !!!!!!!!!!!!
On en reparlera à l'ouverture mais cet argument n'est pas valable à mon goût
Tu as raison cependant, le no kill reste le no kill, on peut parler effectivement
de prélèvement raisonné. le no kill pur n'est pas raisonnable
_________________
"il y a, dans notre vie, deux buts à atteindre: d'abord obtenir ce que nous voulons; ensuite, nous en réjouir. Seuls les plus intelligents parviennent au second "


Back to top
DUF48
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 2,810
Localisation: LE ROUVE/FONTVIEILLE

PostPosted: Sat 5 Mar - 15:33 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Erreur dans mon calcul, un 0 de trop, reste 120 140 truites, pas mal non ?
et ce n'est que LA MIMENTE, je te passe le Lot et autres.

et toutes le truites relâchées restent en vie ? pas sur !
_________________
"il y a, dans notre vie, deux buts à atteindre: d'abord obtenir ce que nous voulons; ensuite, nous en réjouir. Seuls les plus intelligents parviennent au second "


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Sat 5 Mar - 18:37 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Mon cher Duf je te sais assez intelligent pour ne pas croire une seule seconde a ta demonstration.Si la loi de proportionalité s appliquait aux rivieres on pourrait penser que sur le secteur du Tarn degradé de Quezac la peche electrique donne peu de truites multiplié par la longueur du Tarn le resultat serait affigeant.
Nous savons tous que la realité est heureusement autre au vue des prises qui figurent sur ce forum.
Donc me dire que la Mimente abrite autant de truites de sa source a sa confluence est fantaisiste.
De plus la societé présidée par Mr Bruc a deversé des grandes quantités de truites pour soutenir le cheptel, a croire que les pecheurs locaux etaient incapables ou bien moins fins pecheurs que ceux qui frequentent la riviere aujourd hui.
Je comprends que tu sois attaché a cette riviere, que tu aime faire plaisir a ton épouse,mais convient que d une part ton calcul est faux et a preuve du contraire le no kill restera garant de la preservation du poisson
Bonne soiree


Back to top
DUF48
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 2,810
Localisation: LE ROUVE/FONTVIEILLE

PostPosted: Sun 6 Mar - 20:59 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Mon cher Patrick bien entendu ma démonstration est simpliste comme ton calcul des 500 pêcheurs.
Sauf que sur LA MIMENTE il n'y a pas à ma connaissance de secteur dégradé comme il peut y en avoir
sur certaines portions du Tarn , un peu en aval de Florac. Quand j'aurais les résultats de la pêche électrique
faite en 2015 et celles avant au même endroit, je me ferais un plaisir de les faire remonter à tous.
Ce jour là BZH, Maurice, Aimé et moi même étions à ce rendez vous et nous n'aurions pas parier ( c'est
que moi les paris ..........) que l'on sortirait autant de poissons.
bien entendu j'essaie de me battre pour arrêter les lâcher que certains peuvent faire sur cette rivière et nous essayons
de nouer des liens avec cette association. Pas facile et ce n'est pas en ayant des discours intégristes que nous
y parviendrons. Au fait Mr BRUC n'en ai pas le président.
le no kill je suis d'accord personnellement mais il faut respecter la loi, je sais ce n'est pas facile mais c'est comme
çà. Battons nous sur les barrages ( tiens celui de Florac devrait bientôt être démoli ), les pesticides déversés par
les agriculteurs ( tu dois connaître du côté du Bleymard ) etcetera.
Donnons une autre image des moucheurs, demande à Blajoux les efforts que nous avons du faire pour ne pas
être catalogués comme des chapeaux à plumes, des introvertis, j'en passe et des meilleurs.
Et la discussion est intéressante, on en reparlera à l'ouverture.
_________________
"il y a, dans notre vie, deux buts à atteindre: d'abord obtenir ce que nous voulons; ensuite, nous en réjouir. Seuls les plus intelligents parviennent au second "


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Sun 6 Mar - 21:40 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Voila de bien beaux propos, une discussion reflechie comme je les aime.
Pour ce qui est du sujet je me place en no killer et non en moucheur car la plupart de la generation montante de pecheur relache tout.
Est ce l effet ecole de peche,prise de concience mais ce fait est acquis. Quel regal de voir tous ces jeunes street fishers arpenter les berges des fleuves,c est de la compete bon enfant.
Revenons au no kill, tu parles des beaucoup de parametres qui impactent les rivieres avec raison mais le seul parametrre sur lequel une appma a la main immediatement c est sur le pecheur.
Si demain tu mets tous les baux de Florac et du .... .. ........en no kill tu agis sur un des paramettres.
Imagines la societe de Mr Bruc lachant des poissons sur ses baux et qu ils ne puissent pas les pecher en amont et en aval de leur limites si la Mimente etait en no kill!
Les alevinages cesseraient.
Pour le reste tu as raison il faut s unir pour supprimer les barrages et sur la pointe des pieds avec les agriculteurs car si agriculteurs froissés point de baux de peche.
La generation de jeunes agriculteurs est assez au fait de la protection de l environnement.
La lozere n est pas trop impactée par l agriculture grace au PNC.
Voila une discution ou chacun doit apporter son opinion,defendre ses idées dans le respect de l autre sauf s il mange du pain de (je vous laisse le soin de terminer cette phrase qui restera dans les memoires)
Bonne soirée
Sorry pour les fautes de frappes mais sur le telephone l exercice est difficile


Back to top
Blajoux
adhérent CML

Offline

Joined: 12 Aug 2012
Posts: 1,940
Localisation: Tavel(30) et Blajoux(48)

PostPosted: Mon 7 Mar - 18:46 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

D'un point de vue sémantique, il est vrai que le terme de "no kill raisonné" sonne un peu faux... si l'on considère qu'il signifie "ne pas tuer...sauf de temps en temps".
Pour moi il prend tout son sens par contre si l'on considère que ce choix de ne pas tuer de poissons s'accompagne d'une réflexion sur ce que le pratiquant se permet ou s'interdit. Être partisan du no kill ne doit pas servir d'alibi a des pratiques abusives: exercer une pression de pêche déraisonnable et stressante, pêcher certaines espèces comme l'ombre sur des frayères, hors temps d'ouverture de ce poisson sous prétexte qu'on le remettra à l'eau, manipuler le poisson à outrance, le saisir d'une manière inadéquate, le garder hors de l'eau de manière prolongée (je vous renvoie à l'excellent article de début de post mis en ligne par notre chantre de la protection, BZH, qui m'en a appris un peu plus, comme à beaucoup d'entre vous, je pense.)

Les raisons pour lesquelles on devient un adepte du no kill sont diverses, et le reflet du cheminement de chacun. Il en est de "nobles", et d'autres un peu plus troubles... Il peut y avoir ceux que j’appellerai les "repentis", rattrapés par une forme de culpabilité doublée d'une prise de conscience sur leur passé de "casseur de poisson". Il y a les contemplatifs, les poètes, fascinés par ces habitants de l'onde à la beauté sans pareille mais surtout par une pratique qui les immerge au sein de la Nature et les met en communion avec elle. Il y a aussi les intégristes purs et durs mus par une forme de narcissisme, auto-persuadés d'être les seuls détenteurs d'une Vérité-révélée-à-eux-seuls qui frise le ridicule, condescendants et méprisants pour tous ceux qui ne pratiquent pas selon leur saint évangile personnel, souvent limité à une forme unique,étriquée et tarabiscotée de  pêche au fouet, qu'ils édictent et énoncent pompeusement sous une forme proche des dix commandements. J'ai encore en mémoire la charte élaborée à une époque par un certain E.T. et dont la lecture de certains passages devrait être remboursée par la sécurité sociale tant elle peut déclencher l'hilarité. Ou les imprécations de certains chevaliers de...  Ou les querelles de chapelle  d'anciens comme Halford et Skues. Il y a aussi les éduqués, dont font partie certains de la nouvelle génération, qui, dès le départ, vierges des souvenirs de rivières opulentes aux éclosions dantesques ont adapté leur pratique sous la houlette de mentors passionnés dans une forme de pragmatisme inquiet de l'avenir. Et puis tous leurs hybrides,car en ce domaine l'introgression est reine!
Mais tout au fond,cachée sous la roche-mère de notre inconscient, il y a notre nature profonde,celle du prédateur et celle de l'explorateur fasciné par cette "eau-delà"... Celle qui nous meut sans dire son nom avec toute sa puissance ancestrale.

Dans un autre idéal,celui qui exerce un véritable prélèvement raisonné sait aussi bien adapter qu'un no-killeur ses gestes de respect envers le poisson qu'il ne prélève pas.Sa conscience envers sa responsabilité dans la protection des milieux et de la pérennité des espèces est toute aussi aigüe. Il évite de prélever les meilleurs géniteurs potentiels. Mais il n'a pas renié ses instincts, il adapte et modère sa prédation afin qu'elle n'impacte pas le futur. Et il est autant impliqué et investi que les autres dans les associations. A bien y réfléchir,c'est peut-être moins simple à gérer qu'un simple renoncement...

Alors restons modestes et ne nous figeons pas dans une rigidité peu constructive et ne nous trompons pas de combat. S'il n'y avait que de "bons no-killeurs" et de "bons pratiquants du prélèvement raisonné", il y a belle lurette que nos rivières auraient retrouvé tout ou partie de leur lustre d’antan, car leur combat étant le même ils se seraient unis au lieu de s'opposer. Et l'union,c'est la force...

Pour ma part, en temps que parfait hybride, j'ai prélevé pas mal de poissons, à une époque ou les rivières étaient encore d'une richesse où mes "exploits" ne me paraissaient pas impacter les cheptels. Croyant bien faire, je m'étais ensuite fixé mes propres limites en nombre (bien...) mais aussi en taille(finalement...moins bien) pensant que ne garder des poissons qu'au dessus de trente était la bonne voie. J'avais besoin que l'on reconnaisse mes "talents" et ne me faisait pas prier pour faire admirer le contenu de mon panier. Lorsque est devenu évidente la dégringolade, à partir des années 80, après m'être révolté, lamenté, avoir cherché des explications, des coupables, j'ai commencé ma petite révolution personnelle. Partagé entre une forme de dépression (mes retours de séjours de pêche étaient souvent sombres) et la diminution de mon exaltation, chose que l'age apporte et que l'on qualifie hypocritement de sagesse, les contenus de mon panier se réduisirent à l'unité. Même si mon instinct de prédateur était toujours intact, il s'amendait... Puis vint le temps du no-kill, suivi plus tard de la tentation de sa forme la plus radicale : j'allais arrêter la pêche si je ne trouvais pas un moyen de m'investir. La suite, vous la connaissez: au hasard de navigations sur internet qui me permettaient de rêver encore, j'ai découvert l'existence du club... Et grâce à lui j'ai vécu la rencontre et en ai fini avec mon cheminement solitaire. A moi une nouvelle évolution technique, à moi le partage, la transmission, l'investissement que je recherchais. Et merci pour tout cela! Aujourd'hui, je m'autorise à prélever dans la saison une paire de poisson pour mon épouse, lorsqu'elle est en Lozère, que je tue rapidement et proprement sans état d'âme, et que je traite royalement, culinairement parlant. En cela je me place du côté du prélèvement raisonné sous sa forme drastique. Pour mon compte, aidé en cela d'une part par mon peu de goût pour le poisson de rivière, et d'autre part, concernant mes tendances narcissiques, par l'appareil photo numérique devenu parfait substitut du panier, je suis pratiquant d'un no-kill intégral et en tire une grande satisfaction.
En définitive, ce que je sais de moi, c'est que, comme disait Norman Maclean, les eaux me hantent,cela depuis que je tiens debout et j'espère que cela durera longtemps encore.Et que je ne suis qu'un pôvre pécheur...


Last edited by Blajoux on Tue 8 Mar - 00:17 (2016); edited 1 time in total
Back to top
DUF48
adhérent CML

Offline

Joined: 06 Aug 2012
Posts: 2,810
Localisation: LE ROUVE/FONTVIEILLE

PostPosted: Mon 7 Mar - 20:01 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

CLAP ! CLAP ! BLAJOUX !

Pour rajouter à l'idée du no kill sur LA MIMENTE par exemple :
Patrick tu sais comme moi qu'il faut les droits des propriétaires
et il y en a une multitude et là çà coince.
de plus quid des autres techniques autres que le TOC et LA MOUCHE ?
déjà pêcher avec un seul hameçon et un ardillon écrasé serait super mais
étant donné les lois, c'est très compromis. Il faudrait que la FNPF bouge
son c.l, mais là aussi ce n'est pas gagné.
_________________
"il y a, dans notre vie, deux buts à atteindre: d'abord obtenir ce que nous voulons; ensuite, nous en réjouir. Seuls les plus intelligents parviennent au second "


Back to top
Blajoux
adhérent CML

Offline

Joined: 12 Aug 2012
Posts: 1,940
Localisation: Tavel(30) et Blajoux(48)

PostPosted: Mon 7 Mar - 20:36 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Pour l'autre partie du débat,vous oubliez de nombreux paramètres,ce qui rend toute tentative de modélisation simpliste caduque:
Il y a des pêcheurs "adroits" et d'autres moins,ces derniers malgré leur envie ne faisant pas bien mal aux poissons(si ce n'est aux truitelles,hélas).
Sur le nombre de preneurs de permis, beaucoup ne pêchent pas très longtemps en terme de journées dans la saison. Entre la fin des lâchers qui leur permettaient de faire illusion avec "de la vrai sauvage,môssieur", les conditions climatiques, l'inadaptation de leurs techniques ou de leur matériel à l'évolution et la plus grande rareté des poissons, leur manque d'acharnement devant...leur manque de résultats,ils renoncent vite! On trouve infiniment plus de pêcheurs qui clament "Yapurien"! que d'autres qui crient "célafête"!Et celà dès la première semaine...
Honnêtement,rencontrez-vous beaucoup de pêcheurs au long de la saison sur les berges de nos rivières? Finalement,la pression reste faible,et c'est tant mieux.
A contrario,vous passez sous silence l'impact de la loutre,des hérons,des cormorans,des couleuvres,des dytiques,des polluants,des crues,des étiages sévères,du piétinage des gravières,de la pêche à l'épuisette des minots,ha! oui! j'oubliais le discret aux longs bras,et le poseur de cordelles,et le roi de la fourchette, j'en passe et des meilleures.

Et pourtant,c'est un fait:Pas mal de nos rivières gardent encore un potentiel suffisant pour la pérennité des populations,certaines même possèdent des cheptels très élevés,notamment celles qui sont en gestion patrimoniale et en état conforme.Duf a raison en ce qui concerne la Mimente, les différentes pêches électriques en font foi. Pourtant, pour y avoir participé, je peux garantir que le choix des secteurs m'a fait m'interroger:Ha!bon? Là,il y a du poisson? C'est le genre de secteurs que tu passes au pas de charge pour vite rejoindre le coin du dessus,plus large, bien plus alléchant et productif, avec de beaux courants, des gours, des profonds, mais pas adaptés du tout de part leur morphologie à une pêche électrique efficace, beaucoup trop de poissons échappant à l'arc électrique ou à l'épuisette pour pouvoir comptabiliser réellement leur potentiel. Par extrapolation on peut simplement imaginer ce qu'il peut être,c'est à dire de beaucoup supérieur en nombre et en taille à celui des zones explorées,qui est déjà insoupçonnable.
J'ai souvenir de la première,au dessus de st Julien,sur le début d'un secteur ou je n'ai jamais pris un poisson,ne fusse qu'une sardine(et je ne suis pas le seul...) et ou la comptabilité finale nous a laissé pantois.Et de la dernière,ou j'étais persuadé de m'être trompé de secteur tandis que je descendais en plein été 2016 le ru ou je n'ai pas vu un seul poisson filer.Par contre,dans les seaux...stupéfiant.Comme la température de l'eau en pleine canicule:17°

J'ai suffisamment pêché cette rivière depuis de longues années pour savoir sa richesse tout au long de son cours. Bien sur il y a beaucoup plus de poissons vers le haut,mais plus bas les poissons sont plus beaux et restent nombreux,lorsqu'ils sont dehors il est facile du haut des falaises d'apprécier la qualité de son peuplement.C'est moins vrai pour le Tarnon ,impacté par des pollutions agricoles et celles des localités ou les rejets domestiques restent monnaie courante.Mais dans l'ensemble elle garde un très bon potentiel.Il n'est que de voir les pêches qu'ont effectué les locaux lors du printemps 2015,en nombre...et en taille.

Pour le secteur dégradé du Tarn,qui revient malgré tout doucement('tain,elles ont la moelle,ces truites!),on connait les solutions,elles passent par un aménagement du lit pour reconstituer des gravières,donc des lieux de fraie.Certainement aussi revégétaliser, pour créér des zones d'ombre sur ce secteur ou la température grimpe allègrement l'été.


Back to top
patrick48
adhérent CML

Offline

Joined: 27 Oct 2012
Posts: 1,073
Localisation: Le Bleymard source du Lot Lozere

PostPosted: Wed 9 Mar - 19:38 (2016)    Post subject: NO KILL Reply with quote

Il y a aussi les intégristes purs et durs mus par une forme de narcissisme, auto-persuadés d'être les seuls détenteurs d'une Vérité-révélée-à-eux-seuls qui frise le ridicule, condescendants et méprisants pour tous ceux qui ne pratiquent pas selon leur saint évangile personnel, souvent limité à une forme unique,étriquée et tarabiscotée de pêche au fouet, qu'ils édictent et énoncent pompeusement sous une forme proche des dix commandements.

Apres la belle demonstration de Blajoux,je pense que tu pousses le bouchon un peu loin.
Il y a plus de trente cinq ans j'ai rencontré le monde de la mouche. Achat d une canne a mouche Mitchell composit au Paradis des pecheurs a Nimes.Le vendeur dans le magasin a secoué le fouet dans le magasin et me dit: vous avez vu son action. Crédule devant tant d expertise je hochais la tete.Voila le graal de la peche m'ouvrait ses portes!
200 mouches plus tard laissées dans les arbres et 1 km de bas de ligne et pas de prises, j integre le club naissant des moucheurs nimois ou je rencontre Rolland Dupont guide de peche qui avec patience m'apprend a lancer et a prendre mes premiers poissons qui sont relachés. Ce geste est naturel d autan plus que c'est sur une riviere majestueuse ou j ai appris a pecher: La VIs.
Le no kill n'etait pas aussi present,je ne me souvient pas meme si le mot etait dans le vocabulaire des moucheurs.
Pour moi j ai appris ce geste avec Rolland et je ne me suis jamais posé la question: il etait naturel.Il me disait: cette peche est une pratique proche du milieu,tu leurre avec un appat qui est present sur ou sous l'eau,alors lorsque tu as compris comment fonctionne la riviere tu pourras avec l'observation presenter le repas du poisson.Mais il me disait que au final c est la truite ou l ombre qui décident.
J'ai pecher plus que mon saoul la Vis, garde peche particulier de la fédé du gard sur ses berges,j ai vu des carnages au vairon et depuis la graciation est ancrée au plus profond de mon ame.
Je ne me sens pas investi d une mission de proselitisme d une secte secrete de moucheurs,j ai mes convictions, et lorsque je vois une truite morte je suis en colére. Et la theorie du predateur dedouane certains pecheurs.

Voila mon point de vue qui est peut etre etriqué,vaniteux et sectaire a vos yeux, je suis ainsi et droit dans mes bottes.
Ce que je sais de moi,comme disait Maclean"les eaux me hantent", c 'est que de citadin il a fallu que je revienne vivre aux sources......aux sources du Lot.

Bises à vendredi


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    club mouche lozerien Forum Index -> Discussions,billets d'humeur,culture. -> J'aime All times are GMT + 2 Hours
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Portal | Index | Administration Panel | Xooit.com free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group